"Pourquoi j'aime Athènes?" La parole à 4 supers nanas !

Publié le par Pauline

Le top ten d'Élodie, 23 ans, une belle blonde, sympa, déconneuse, bordélique et bonne vivante, étudiante Erasmus à Athènes en 2010 qui vit désormais en Crête à Matala, auteure d'un blog copain http://politikopotinsgrfr.blogspot.com/.IMG 0888

 

 D'Athènes Elodie aime :

« 1. Un café près de Monastiraki dont j'ai oublié le nom qui propose des expositions et qui est en plein air. Je saurai t'y emmener mais je suis nulle pour me souvenir des noms.

2. La galerie Koralli en face de Panepistimiou pour aller boire un café plus ou moi ns rapidement avant ou après les cours.

3. Les cafés de Panormou dans une rue qui va vers le métro. 

4. Lycabettus. C'est là où j'habitais l'an dernier.

5. Piraïki, avec le petit port de plaisance et les cafés autour – des cafés toujours...

6. L'épicerie de produits français près du square de Kolonaki. 

7. Un café dans un jardin intérieur de la rue Panepistimiou.

8. Le jardin national près de Syntagma au centre-ville.

9. Le marché aux poissons d'Omonia.

10. Monastiraki et son quartier d'antiquaires, tous ses magasins».  


 

Le top ten de Nadia, en fin de vingtaine, une brunette souriante, chaleureuse, généreuse et pétillante, Athénienne, professeure de français dans un Institut de langues de la capitale.

 

D'Athènes Nadia aime :

«1. Vrysaki, un "lieu d'art et d'action" au 17 rue Vrysakiou dans le quartier de Plaka.

  2. La "screenroom" dans le bar Nixon au 61B rue Agisilaou dans le quartier de Kerameikos. C'est une petite salle de cinéma dans un bar. Certaines projections du festival de courts-métrages "Psarokokalo" y ont lieu. Je crois que le festival a lieu en février mais je ne suis pas sûre. A vérifier ! (Après vérification il a bien lieu en février).

3. Vinyl microstore, un magasin de disIMG_0905.JPGques au 34 rue Didotou dans le centre-ville.

4. « Berlin brides », un groupe de deux grecques que j'ai découvert récemment et qui me plait beaucoup. Cherche sur Youtube le morceau "Été athénien". 

5. Le café de l'association de l'École des Beaux Arts, rue tholou dans Plaka. Il y a un joli jardin, des salles d'expositions très intéressantes, je trouve.

6. Batman, rue Vrestheni dans le quartier de Neos kosmos. Un bar très particulier où tu peux écouter de la vraie musique grecque. Mais ce n'est pas pour tous les goûts.

7. La colline de Philopapou. Ce n'est pas très original mais ça reste pour moi le meilleur endroit du centre-ville pour une promenade, un footing ou un pique-nique.

8. Anafiotika qui est une partie de Plaka, vraiment  traditionnelle, presque comme un village.

9. Mikrokosmos au 106 avenue Syggrou dans le quartier de Koukaki. C'est mon cinéma préféré.

10. « Le rocher » au pied du Parthénon. C'est un rocher où j'ai passé beaucoup de soirées quand j'étais adolescente et jeune adulte avec des potes et une bière a la main en admirant la vue sur la ville ». 

 

Le top ten de Cloé, 23 ans, une rousse flamboyante, pipelette, sensible, lumineuse, curieuse de tout, Nantaise, assistante de français Comenius pour une année dans un collège à Ilion au nord-ouest du centre d'Athènes :

 

D'Athènes Cloé aime :

«1. Les quartiers tous différents, les ambiances uniques de chaque lieu.

  2. La place d'Aghios Nikolaos près de chez nous, avec l'église, les bars. Elle n'a rien de particulAghios.jpgier mais elle dit bien le quotidien. Je ne l'aurai pas notée en tant que touriste mais pour moi elle est représentative d'une journée à Athènes, entre les vieillards attablés toute la journée à boire leurs cafés, les enfants qui jouent au foot l'après-midi, les jeunes qui y fument le narguilé. Surtout des jeunes mecs. On y retrouve tous les âges. 

 3. Boire du rakomélo (ρακόμελο, du raki – un alcool crétois - avec du miel chaud) sur la place d'Exarchia.

 4. Le réseau de transports qui est bien foutu. Il y a toujours un moyen pour aller à un endroit. Je n'ai jamais vécu dans une ville aussi grande qu'Athènes mais je trouve qu'il y a le choix entre les tramways, les métros, les bus. Je ne sais pas comment c'était avant. Ça a du s'améliorer avec les JOs mais c'est bien. Ça contraste avec l'organisation bordélique à laquelle on renvoie sans cesse la Grèce.

 5. Les Grecs. Je les trouve quand même sympas. En centre-ville je ne m'en rends pas compte. Mais je note des petites choses désormais. Je vois bien que la plupart sont souriants, essaient de me parler. Bon pas au supermarché, pas non plus quand ils sont occupés à quelque chose. Mais je ne me sens pas rejetée en tant qu'étrangère malgré la situation que les gens vivent. Et je sens que beaucoup essaient de communiquer avec moi alors même qu'ils ne parlent ni anglais ni français. 

6. Les gens prennent leur temps ! Certains diParc.jpgront qu'ils sont paresseux mais ce n'est pas ça !Par exemple quand je suis dans le bus d'Attiki à Ilion, je vois à la porte des magasins de nombreux petits fauteuils. Plutôt des hommes s'y assoient à n'importe quelle heure. Plutôt des hommes... C'est une société encore vachement masculine...

7. Un lieu? Je croyais que tu ne voulais pas de lieux mais des impressions, des gens... Bon un lieu. L'observatoire d'où l'on voit l'Acropole, la mer par temps clair. C'est plus tranquille que les rochers près de l'Acropole.

8. Une personne que j'aime? Sophie ma tutrice ! Super chouette ! Quelqu'un de génial, pas blasé encore à la différence de nombre de ses collègues. Sa philosophie c'est de faire la fofolle le plus possible, d'en rajouter dans la joie pour affronter le quotidien au contraire de ceux qui en rajoutent dans le pathos. Elle relativise beaucoup tout en sachant qu'elle n'est pas la personne la plus à plaindre.

9. Quand t'es Français, l'IFA (Institut Français d'Athènes) c'est très sympa ! La bibliothèque est agréable. Je trouve l'ambiance chaleureuse, les activités proposées intéressantes. C'est un endroit où tu te sens bien.

10. Comme beaucoup j'aime le mont Lycabette, l'Acropole. Pas trop le Pirée mais la Marina Zea où je suis allée trois fois. Il y a des courts de tennis, des petites rues en pente, un parc nautique. C'est parfait pour respirer, faire du sport, se détendre. Tu vois des gens pêcher, prendre le temps, ramasser des cailloux, des coquillagParnes.jpges, venir décompresser comme moi. » 

 

Mon top ten, Pauline, 25 ans, "plus qu'énergique, fourmillante d'idées, curieuse de tout et qui ressemble à Carla Bruni en plus grande" selon Cloé , Tourangelle, assistante de français Comenius comme Cloé, pour la troisième fois à Athènes mais pour la première fois pour une année.

 

D'Athènes j'aime : 

«1. Le mont Lycabette à monter à pied. C'est plus rapide qu'on ne le pense. On s'élève peu à peu au-dessus d'Athènes et on voit toute la région. C'est grandiose et à tout moment. Le matin. L'après-midi quand il fait chaud, le soir à la tombée du soleil. On voit la mer au loin, les montagnes, l'Acropole, Syntagma ! C'est une vue incroyable ! Et un beau mont, vert, propre, calme ! Au pied du quartier chic de Kolonaki. Autre mont dont j'adore le versant intact : le mont Parnès au pied duquel est mon collège dans le quartier de Thrakomakedones. Son sommet abrite un casino qui met à disposition gratuitement un téléphérique. On peut donc y monter puis faire une promenade, rejoindre un chalet pour goûter des spécialités ! Vue imprenable ! Air frais qui vivifie ! 

 2. Le jardin national, bien vert, assez grand dans lequel on peut se perdre et où on ne croise pasIMG_0885.JPG tant de monde. Il y a quelques fontaines, c'est très ombragé. Il y a un petit bar au centre, mignon. Un beau coin de verdure à quelques pas du centre-ville.

3. Le musée Bénaki. Superbe ce musée ! Il propose une nocturne le jeudi jusqu'à minuit et le musée est alors gratuit. Il est très riche, très bien agencé sur quatre étages. Il retrace l'histoire de la Grèce au travers de sculptures, d'objets antiques, de tableaux, de vêtements. J'aime y passer du temps. L'ambiance est agréable. Tout est beau, intéressant. L'œuvre d'un grand collectionneur. Je trouve le musée des arts cycladiques et le musée de l'art islamiste aussi magnifiques ! A ne pas manquer ! 

4. Comme Cloé le rakomelo quand il est bien chaud qui sucre mes lèvres et que je sirote ensuite tranquillement. Le mieux, sur la place d'Exarchia. A manger, je suis fan du saganaki (σαγανάκι, le fromage frit très salé servi avec du citron), de la purée de gesses (fava, Φάβα) servie avec des oignons et des petits gâteaux de noël au miel, les melomakarona (μελομακάρονα) et aussi des kourabiedes (Κουραμπιέδες), des gâteaux aux amandes et au sucre glace. Gateaux-1.jpg

5. L'ambiance près de la station de Thissio avec toute la rue de vendeurs, le marché aux puces et les restaurants. J'aime me poser sur un banc avec une mythos (μύθος, bière grecque). Pas très loin j'adore la place de Monastiraki et dans l'après-midi ces quelques vendeurs de fruits (bananes, raisin, pommes en ce moment).

6. Le vendeur de pita à l'angle de la place d'Aghios Nikolaos dans mon quartier. Il me salue toujours en grec, il a l'air heureux de me voir. C'est mon rituel de passer le saluer presque chaque soir. Un vrai plaisir ! Quand il a su que j'étais française, il m'a dit « Sarkozy Sarkozy ». Quand il a su que mon copain était italien « Berlusconi Berlusconi ».. Les Grecs suivent assez bien la politique européenne je trouve. Qui en France connaît Papandréou? Bon désormais...

 7. La petite place d'Aghios Nikolaos et tous ses bars. L'ambiance y est chaleureuse, familiale. On s'y sent bien, l'impression d'appartenir au quartier. J'adore les enfants qui y jouent, les petits vieux qui y papotent. L'odeur du narguilé et des gâteaux. Il y a des petites tavernes adoGateaux-2.jpgrables, beaucoup de verdure. L'église orthodoxe est très belle. Aux nombreuses icônes colorées. Dans mon quartier toujours, j'adore entendre le matin - surtout les weekends - le vendeur qui passe dans les rues criant "Patates, patates" et parfois autre chose. Il ne le sait pas mais il me rappelle la Sicile, Palermo surtout et me fait sentir a casa mia d'une certaine façon !

8. Le quartier de Faliro. Où débutent la mer et les plages, loin du Pirée, vers le sud d'Athènes. Quand le soleil se couche, le quartier ressemble à une carte postale. Quelques joggeurs passent, des promeneurs. J'y ai déjà vu des Grecs faire des barbecues sur la plage. Beaucoup boivent une bière tranquilles sur le sable. Quand j'y suis, c'est comme si j'avais quitté Athènes. Le cadre me berce, m'enchante, m'apaise.

9. Un frappé (café typique, froid) quand il fait chaud. Dans les bars, chez mon amie Électre ! Avec du lait, un tout petit peu de sucre, beaucoup de glaçons ! Un délice quand il est bien fait!

10. Les marchés, d'Omonia, de Kato Patissia, pleins de vie, d'odeurs, de saveurs comme j'écrivais déjà. Différents des marchés français. J'adore y faire mes courses avec des amis, tenter la prononciation de quelques mots grecs, voir les prix, les produits... »

 

D'autres top ten à venir... Vous avez le vôtre? Faites nous en part !

Publié dans Ma semaine athénienne

Commenter cet article

Elodie 17/03/2015 18:33

Merci pour tous ces témoignages qui résument bien ce que j'ai ressenti pendant mon petit mois à Athènes. Je suis tombée amoureuse de cette ville et j'espère bien pouvoir y retourner !!!

Ganglion Lymphatique 13/12/2011 19:44

Hum, je ne pense pas non. Quoique... (c'est pour laisser le doute, c'est toujours bien le doute)

Pauline 13/12/2011 19:57



ahahahah Ok... Laissons le mystère. Merci de suivre un peu le blog en tout cas !



Ganglion Lymphatique 08/12/2011 11:42

1 - Siroter oinomelo et rakomelo a Psiri (je vous le conseille cet oinomelo...).
2 - Se retrouver dans le metro pour Piraeus, parce que ca annonce quelques jours sympas, generalement sur des iles.
3 - Se promener sur les collines d'Athenes d'ou la vue est imprenable (Lycabettus, Filopappou, Ymittos).
4 - Plaka, un peu trop touristique a mon gout, mais un charme fou.
5 - Les tavernes. Bien manger et pour pas cher, quoi de mieux. Se partager des kilos de paidakia entre amis...
6 - La gentillesse des Grecs en general, qui malgre les temps de crise n'hesiteront pas a vous inviter.
7 - Le rythme a la grec. Rythme tres mediterraneen ou l'on prend son temps et on profite de la nuit comme il se doit.
8 - Entre deux pichets de rakomelo, aller chercher (et deguster surtout) quelques koulouri et bougatsa, toujours a Psiri.
9 - Tenter un pseudo-dialogue grec-langage des signes pour se faire comprendre. Et quelle auto-satisfaction quand vous comprenez votre interlocuteur et qu'il vous comprends !
10 - Se rendre a Sygrou pour chercher un loueur de voiture, car comme pour le numero 2, ca annonce un tres bon week-end...

Pauline 08/12/2011 13:57



ahahah Bien sympa ce top ten ! Drôle et intéressant !! Merci pour ta contribution :) Pauline


 


PS : on se demandait avec ma coloc. On te connaît?



lizagrèce 06/12/2011 13:12

Là-dessus tu peux compter sur moi !

Pauline 06/12/2011 13:28



Super ! Merci ! J'adore ton enthousiasme !



lizagrèce 06/12/2011 11:42

Bien sûr qu'on voit des choses qu'on ne voyait plus (car la Grèce des années 80 était très pauvre encore ) on entend aussi certaines paroles .. Mais bon !si tu vis ici tu sais aussi que les Grecs
aiment à raconter les choses avec force... Par contre je vois aussi du positif : des luttes, des mouvements, des associations qui se battent ... car sans la lutte aucun peuple d'Europe ne gagnera
sur la Finance qui dirige le monde.

Pauline 06/12/2011 12:08



Tout à fait d'accord avec toi !! Sur tout ce que tu as dit ! Continue de commenter les articles si l'envie te prend ! C'est intéressant ! Et continuons à remettre les choses en question, défendre
nos idées... contre cette "Finance qui dirige le monde". Merci